Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez régulièrement les informations de la commune.

Actualités

Flash Info

Agenda

Janvier, 2022
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

La covid 19 tout savoir sur le virus, la réglementation, et  le soutien financier du gouvernement ( actulatités sur le site du gouvernement au 30/12/2021)

Pharmacie Perrache-Carnot, Lyon - Test antigénique COVID-19 en 15 minutes

Actualité sur la station d'Auris : Campagne de test réalisée tous les jours sauf les samedis durant les vacances de Noël

Test réalisé par un(e) infirmier (-ère) libéral(e) uniquement sur rendez-vous ( inscription obligatoire auprès de l'office de tourisme d'Auris)

C’est gratuit si vous venez avec :                                 C’est payant si :

- Avec votre CARTE VITALE                                             - Vous n’êtes pas vacciné contre la COVID

- Une ordonnance de votre médecin                           - Vous êtes étranger

- Vous êtes mineur                                                           - Coût = 25 euros à régler en espèces à l’infirmière

- Vous avez un Pass sanitaire complet       

     --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Point de situation informations tirées du site du Gouvernement le 30/12/2021

Pour faire face aux deux vagues simultanées des variants Delta et Omicron, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une adaptation des mesures sanitaires en vigueur.

Vaccination

  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus depuis le 24 décembre 2021.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans depuis le 22 décembre 2021.

« Pass sanitaire »

  • Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».
  • Le « pass sanitaire », appliqué depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture (notamment les salles de spectacle, les parcs d’attractions, les salles de concert, les festivals, les salles de sport, les salles de jeux, les bibliothèques et les centres de documentation, ou encore les cinémas), a été étendu depuis le 9 août pour :
  •  activités de restauration commerciale (bars et restaurants, y compris sur les terrasses), à l’exception de la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;
  • les foires et salons professionnels, et les séminaires professionnels ;
  • les services et établissements de santé, sociaux et médico sociaux, pour les personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés. Cette mesure, qui s’applique sous réserve des cas d’urgence, n’a pas pour effet de limiter l’accès aux soins ;
  • les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux (vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, cars interrégionaux) ;
  • les grands magasins et centres commerciaux de plus de 20 000m², sur décision du préfet du département, lorsque leurs caractéristiques et la gravité des risques de contamination le justifient, dans des conditions garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu’aux moyens de transport accessibles dans l’enceinte de ces magasins et centres. Actuellement, les centres commerciaux de plus de 20000 m² situés dans les départements sous forte pression épidémique sont soumis au « pass sanitaire » après décision des préfets concernés ;
  • les remontées mécaniques et les marchés de Noël (sauf décision contraire du préfet) ;
  • l'accès aux hébergements touristiques de type campings ou clubs de vacances est soumis au « pass sanitaire », avec un contrôle unique au début du séjour ;
  • les préfets* ont la possibilité de rendre obligatoire le « pass sanitaire » dans des lieux d’attroupement ou à l'occasion de manifestations, comme les marchés par exemple.
  • Ces règles concernant le « pass sanitaire » s’appliquent aux clients et aux usagers des établissements et activités concernés. Il est de la responsabilité des exploitants de mettre en œuvre le « pass sanitaire » dans leurs établissements.

    Le « pass sanitaire » est applicable aux personnes et aux salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements, et sont en contact avec le public.

    À compter du 15 janvier 2022, les personnes de plus de 18 ans devront justifier d’un rappel vaccinal, sept mois après leur dernière injection ou infection, pour que leur « pass sanitaire » soit prolongé. Cette règle s’applique pour les plus de 65 ans dès le 15 décembre.

    Le port du masque est obligatoire dans tous les établissements recevant du public et les lieux clos, y compris ceux soumis au « pass sanitaire ».

Milieu professionnel

  • Dès le 3 janvier, le recours au télétravail sera rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible.
  • Report de toutes les cérémonies de vœux en janvier.

Rassemblements & loisirs

 À partit du 3 janvier et pour trois semaines : 

  • Les jauges seront rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur.
  • Les concerts debout seront interdits.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout sera interdite.

Jusqu'au 24 janvier inclus, les discothèques ont interdiction d’accueillir du public. Cette interdiction s'applique jusqu'à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.

Gestes barrières

  • Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, sera étendu à certains centres-villes.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.
  • Les gestes barrières devront être scrupuleusement respectés pendant les fêtes de fin d’année : éviter les embrassades, porter le masque, aérer régulièrement les lieux clos, etc. Il est, par ailleurs, recommandé d’éviter les grands rassemblements : moins on est nombreux, moins on prend de risques.

 

Recommandations pour la saison d'hiver 2021.2022 au niveau de la Station

I. Mesures barrières générales dans les stations de ski
Comme partout sur le territoire, et dans un contexte de reprise épidémique, il est important de communiquer sur le nécessaire respect des gestes barrières :
- se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon (dont l'accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique (dont l’accès doit également être facilité) ;
- se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude ;
- se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle ;
- éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux ;
- conserver la distanciation physique dans la mesure du possible.
Les dispositions réglementaires en vigueur doivent en outre être mises en oeuvre dans les stations de ski, qu’il s’agisse :
- des règles attachées au port du masque ;
- des règles attachées à la mise en oeuvre du pass sanitaire pour les personnes de 12 ans et plus, dans les lieux visés actuellement par le décret modifié du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, à savoir notamment les bars et les restaurants (y compris d’altitude), les discothèques, les équipements sportifs collectifs (piscines, patinoires…). Les informations concernant l’application du pass sanitaire sont disponibles sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/pass-sanitaire. Une attention importante sera portée au respect de l’application du pass sanitaire dans ces lieux aux fins de protéger les stations de ski de la diffusion épidémique.


II. Les recommandations concernant spécifiquement les remontées mécaniques
 - protocole national du ministère des transports, et des guides édités par les organisations professionnelles et les opérateurs de transport.

- Les présentes recommandations sont applicables aux télécabines, téléphériques, funiculaires, télésièges, téléskis et tapis roulants relevant du code du tourisme.
- Les espaces d’embarquement des moyens de transport situés dans des endroits clos (télécabines, funiculaires, téléphériques) nécessitent une application stricte des recommandations sanitaires détaillées ci-après dès le début des files d’attente.
• Port du masque
- Le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de plus de onze ans dans les situations d’attroupement aux pieds des remontées mécaniques, dans les mêmes conditions que dans les autres transports publics de voyageurs, ainsi que sur les télésièges et dans les télécabines dans la mesure où la distanciation physique ne peut être garantie, a fortiori dans les espaces clos des télécabines. Il est recommandé pour les enfants de plus de 6 ans et moins de 11 ans.
- Le masque n’est en revanche pas obligatoire sur les tapis et téléskis qui ne sont empruntés que par une personne à la fois, ni lors de la pratique du ski alpin, du ski de randonnée et du ski nordique.
- L’opérateur vérifie que les clients portent un masque et demande aux personnes qui n’en portent pas d’en mettre un.
- Le gestionnaire des espaces affectés aux remontées mécaniques permet l’accès à du gel hydroalcoolique pour les usagers en s’assurant de la disponibilité et du nombre de points en lien avec la fréquentation.
- Sauf disposition législative ou réglementaire contraire, il n’y a pas de limitation du taux d’emport des remontées mécaniques, en tenant compte des contraintes propres à chaque type et ce, afin de faciliter la réduction du temps d’attente avant l’embarquement tout en favorisant autant que possible la distanciation physique.
Distanciation physique
L’exploitant de remontées mécaniques veille, dans la mesure du possible, à la distanciation physique des usagers ou groupes d’usagers voyageant ensemble, en tenant compte des contraintes propres à chaque moyen de transport, ainsi que dans la zone préparatoire à l’embarquement.

L'exploitant procède régulièrement à la désinfection des points de contact dans les véhicules fermés (télécabines, funiculaires, téléphériques) par un procédé adapté (par exemple : nébulisation ou pulvérisation d’un produit virucide, lingettes virucides, dispositifs permanents de désinfection, etc).

  • Pass Sanitaire selon le seuil d'incidence

Le taux d’incidence de 200 cas pour 100 000 habitants au niveau national étant dépassé, le secteur et l’Etat ont convenu la mise en oeuvre du passe sanitaire pour l’ensemble des remontées mécaniques pour les personnes de 12 ans et plus.
Le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux pistes de ski. Des vérifications seront faites de facon aléatoire dans les files d'attente, sur les pistes.

 

Toutes les réponses à vos questions sur le covid et comment se protéger : cliquez ici

Coronavirus COVID-19 : les gestes barrières pour se protéger et protéger  les autres ! | Agence régionale de santé La Réunion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



© Auris-en-Oisans - Conception Citopia - Solution de site internet pour mairie et collectivité - WeeCity